21 juin 2011

La Géométrie du Graal

L’une des premières figures géométriques de la Pierre Philosophale se trouve dans l’Atalanta Fugiens XXI du célèbre alchimiste Michael Maier (1568-1622), l’un des guides phares de notre étude… L’emblème hermétique, qui apparaît une seule fois dans ses 50 volumes, est le suivant :

 

atlantafugiensXXI

Michael Maier eut l’idée d’associer à cet emblème ce mystérieux épigramme : « Du mâle et de la femme fais-toi un cercle unique d’où surgit le carré aux côtés bien égaux. Construis-en un triangle à son tour transformé en sphère toute ronde. La Pierre alors est née. Si ton esprit est lent à saisir ce mystère, comprends l’œuvre du géomètre et tu sauras».En ce qui nous concerne, concentrons-nous uniquement sur les géométries de la figure et laissons de côté pour l’instant tout l’aspect complexe alchimique relié à cet emblème hermétique.

Il est donc remarquable de voir dans un premier temps que l’ombre de la pointe inférieure du compas, celle ingénieusement dessinée sur le cercle contenant la femme et l’homme, a un angle de 60° exactement comme celui des triangles entrelacés d’un hexagramme qui, figurez-vous, apparaît mystérieusement au coin gauche de ce même emblème !

Or, cela ne vous dit rien ? Un hexagramme, l’aspect androgyne symbolisé ici par la femme et l’homme, la quadrature du cercle, la Pierre Philosophale ? Oui, vous y êtes : cette ombre anodine permet de construire ces mêmes hexagrammes retrouvés dans ma figure TMD de Mona Lisa qui, comme nous l’avons vu, est l’androgyne Rebis des alchimistes, la Pierre Philosophale ou encore le Graal par excellence !

suite...

atlantafugiensXXI-1

Posté par dane à 19:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]